logo
   





Presse

"Au terme de cette représentation d’une grande force dramatique, nous souhaitons partir, pas tant pour échapper à notre propre destin que pour trouver la Terre des Justes, celle qui saura nous protéger, en tant que société, de ce qui gèle et tue: l’indifférence..." Annie Lafrenière - La Bible Urbaine

"Une proposition rare de renouvellement de jeu...Migliaccio amalgame dans sa direction d'acteurs expressionisme et formes traditionnelles japonaises, créant ainsi une approche corporelle qui, combinée aux maquillages, arrache les personnages a la psychologie sans pour autant en sacrifier l'humanité. " Alexandre Cadieux - Le Devoir

"C’est du théâtre réalité, hyperréaliste, du théâtre trop vrai, du théâtre qui devrait être vu pour que l’on comprenne le cul-de-sac dans lequel se trouvent trop de gens alors que l’on sait par ailleurs que les sociétés multinationales paient de moins en moins leur part dans les revenus d’impôts et démobilisent les emplois toujours dans des ailleurs plus radins afin d’augmenter d’autant leurs propres revenus de moins en moins taxables. Nous vivons dans un monde qui est de plus en plus triste. Ces 14 comédiens ainsi que la mise en scène, musique et tous les intervenants ne nous en montrent qu’un écran, une toute petite parcelle de l’inconfort total chez ceux qui subissent et même chez ceux qui imposent..."Jacqueline Mallette, Montréal157

 

 

 

 

 

 

"La Lettre 5 réussit à boucler cette nouvelle production avec une adaptation pertinente et captivante qui nous permet d’apprécier le travail des comédiens et du metteur en scène sur les pulsions profondes des personnages des Bas-fonds, des émotions-souvenirs qui vont s’imprimer dans la mémoire du corps." Daphné Bathalon - montheatre.qc.ca

 

Entrevues Radio avec René Migliaccio:

CKUT : https://www.facebook.com/photo.php?v=464027530330246

CIBL: http://c1f2.podcast.ustream.ca/a/42081.mp3